Le grappling (de l'anglais « lutte ») désigne l'ensemble des techniques de contrôle, projection, immobilisation et soumission d'un adversaire dans un combat debout ou au sol, à mains nues. Les techniques de soumission incluent les luxations et étranglements. Le concept de grappling est généralement opposé à celui des techniques de percussion (coups de poings, pieds...), et se distingue de sports, règles ou systèmes martiaux particuliers (lutte gréco-romaine, judo...).

Il peut être pratiqué en position debout (stand-up grappling) ou au sol (ground fighting), mais c'est le combat au sol qui est le plus communément appelé grappling.

GrapplingLe grappling tel qu'on l'entend aujourd'hui est un terme englobant différentes disciplines de combats, sans percussions qui remontent aux origines de l'humanité. En Europe, le grappling est souvent associé à l'histoire de la lutte, qui remonte à la Grèce antique. Le grappling tel qu'on l'entend aujourd'hui, par contre, est une création destinées à englober toutes ces formes de combats au sein d'un système de règle fortement inspiré du jiu jitsu brésilien avec comme différence principale l'impossibilité d'agripper des vêtements. En dehors du jiu jitsu brésilien cette forme de combat se rapproche fortement du catch en tant que sport de combat, et toutes les disciplines de lutte avec soumission, comme la lutte traditionnelle de beaucoup de pays, notamment la lutte slave, la lutte traditionnelle irlandaise, la luta Livre brésilienne, la lutte de l'école du Lancashire en Angleterre. On retrouve des disciplines similaires partout dans le monde. Aujourd'hui elle attire des pratiquants aussi bien de disciplines comprenant des kimonos (aussi appelé gi) ou autres types de vêtements comme la Kurtka pour le sambo. Certaines acception du terme grappling les incluent aussi, mais cette utilisation est moins répandue à l'heure actuelle.

L'évènement qui a propulsé la popularité du grappling selon les règles appliquées aujourd'hui est l'avènement dans les années 1990 de compétitions d'arts martiaux mixtes, où bien souvent les spécialistes du combat au sol avaient un meilleur ratio de victoires que les athlètes venant de disciplines de percussion. Ces types de combat ont été organisés par différentes organisations comme notamment Shooto, RINGS et PRIDE au Japon ou aux États-Unis avec la création de l'Ultimate Fighting Championship, cette dernière étant l'organisation la plus populaire toujours en activité. Dans les premier évènements de celle-ci, un brésilien nommé Royce Gracie a montré que le grappling était un art redoutable et que la plupart des pratiquants de pied poings devenaient totalement inoffensifs une fois mis au sol. Après ses nombreuses victoires contre des adversaires bien plus lourds et puissants que lui, le Gracie Jiu Jitsu pratiqué par sa famille, mais plus généralement le grappling fut étudié partout dans le monde. Après une décennie d'entrainement dans les disciplines à la fois de percussions et de lutte avec soumission, la plupart des pratiquants de combat libre savent maintenant combattre dans les deux distances, debout et au sol.

Partenaires

  • 1
  • 2
  • 3